Glossaire

Aérostat : appareil dont le vol est assuré par un gaz plus léger que l'air ambiant comme le ballon, le dirigeable ou la montgolfière.

Condition anticyclonique : condition où la  masse d'air est de haute pression atmosphérique. Un anticyclone est caractérisé par un air descendant qui empêche la formation de nuages. L'anticyclone est correspond donc au temps sec et clair.

Courants d’air ascendants : mouvements verticaux de l'air chaud vers le haut associés à plusieurs phénomènes (instabilité, relief de la terre, système dépressionnaire).  Ces courants d’air se créent lorsqu’il y a une différence entre la température du sol (chaud) et de l’air (plutôt froid). L’air se réchauffe et a donc tendance à monter, créant des vents dangereux pour la montgolfière. Ce danger apparaît surtout en été pour les montgolfières : le soleil réchauffe le sol et, lorsqu’il est suffisamment chaud, il commence à réchauffer l’air qui se trouve directement dessus. Par la suite, l’air chaud devient plus léger, un mouvement ascendant s’amorce. Ces mouvements ne sont pas forcément visibles et créent donc un danger important pour la montgolfière.

Force : modélisation ou représentation simplifiée d'une action mécanique. On appelle action mécanique toute cause capable de déformer un corps ou de modifier son état de mouvement ou de repos. Une force est caractérisée par une intensité, donnée en newton (N), un sens, une direction et un point d’application. Elle est usuellement représentée par un vecteur qui caractérise son sens, sa direction et son intensité (grâce à une échelle). 

Gradient vertical de température : évolution de la température en fonction de l’altitude par palier. Le gradient varie en fonction des caractéristiques de l’air (pression, taux d’humidité, etc.). Pour de l’air sec, on prend usuellement, -1°C pour 100m.

Kelvin : de symbole (K), c’est l’unité Système International (SI) de température thermodynamique qui correspond à la partie de la physique qui traite des relations entre les phénomènes mécaniques et calorifiques. Le Kelvin correspond en fait au zéro absolu qui est la température la plus basse qui puisse exister dans l'univers. En effet, le zéro absolu vaut 0 K. On peut passer des degrés Celsius °C aux Kelvins par  la relation : 0 K = -273,15 °C  soit  K= °C +273,15.

Masse molaire : masse d'une mole d'une substance chimique, notée M. Elle s'exprime en grammes par mole (g·mol−1). Elle est définie par M = m / n avec n la quantité de matière en moles (mol) et m la masse de la substance en grammes (g)

Masse volumique : grandeur physique, notée ρ ou µ, qui caractérise la masse d'un matériau par unité de volume. Elle est déterminée par le rapport ρ = m / V avec m la masse de la substance homogène occupant un volume V. L'unité de mesure de la masse volumique dans le système international est le kilogramme par mètre cube (kg·m-3) mais on utilise couramment le g.cm-3 en chimie par exemple.

Montgolfière : aérostat dont le vol est assuré par de l'air chauffé par un foyer situé sous le ballon

Poids : force égale au produit de la masse d'un corps par l'accélération de la pesanteur. Ainsi, on note  P= m x g (en N) avec g = 9,81 N/kg.  Attention, il ne faut pas confondre la masse et le poids d’un corps !

Poussée d’Archimède : « Tout corps plongé dans un fluide (un liquide ou un gaz)  subit une poussée verticale, dirigée de bas en haut, égale au poids du fluide déplacé. » Ainsi, on note :

Pa (ou П) = Volume de fluide déplacé x μfluide déplacé  x  g  (en N)  avec g = 9,81 N/kg

Pression atmosphérique : pression exercée par le mélange gazeux constituant l'atmosphère considérée. Sur Terre, il s’agit de l'air qui exerce une pression sur une surface quelconque au contact avec cette atmosphère. On considère comme atmosphère normale, l’atmosphère au niveau de la mer qui vaut 101 325 Pa.

Troposphère : couche de l'atmosphère la plus voisine de la Terre, dont l'épaisseur augmente du pôle (6 km) à l'équateur (17 km). On prend en moyenne 11 km pour son épaisseur.

Cadre de charge : Structure d'acier réunissant la fixation de l'enveloppe, de la nacelle et des brûleurs. (Sur les ballons à gaz qui n'ont pas de brûleurs, il est en bois.)

Brûleur : C'est un appareil utilisé pour mélanger un combustible (ici, le propane) et un comburant pour permettre une réaction de combustion qui va se traduire par l'apparition de flammes.

Propane : C'est un gaz de formule C3H8 utilisé comme combustible. Il se trouve a l'état liquide dans les réservoirs car le propane liquide est à température ambiante : la pression suffit a le liquéfier.

Gicleurs : Ce sont des éléments qui se situent à l'extrémité du tuyau qui les relie aux réservoirs de propane. Ils permettent de faire jaillir le propane liquide qui s'enflammera alors au contact des veilleuses.

Veilleuse : C'est une source de chaleur continue. Le mélange air-propane est enflammé par celle-ci.

Enveloppe : Tissus spécialement traité qui forme le ballon. L'enveloppe contient l'air chaud qui permet à la montgolfière de s'envoler.

Vernis polyuréthane : Vernis définitif qui a pour but de protéger l'enveloppe des agressions extérieures telles que fumée, pollution et vent.

Téflon : C'est un matériau étanche (efficace contre les champignons par exemple) et stable à haute température : il ne fond pas.

Soupape circulaire (ou parachute) : C'est un clapet manuel plaqué au sommet de la montgolfière grâce à la pression de l'air chaud. Elle est amovible grâce à un cable et permet de faciliter les déplacements, en particulier la descente.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×